Les explications sur l'assurance-vie

L’assurance vie est l’un des produits financiers les plus populaires des français. Mais qu'est-ce qu'une assurance vie ? Tout le monde ne sait pas ce qu'il y a exactement derrière. J'essaie de faire la lumière dans les ténèbres et d'expliquer le terme d'assurance-vie compréhensible.

explication assurance vie

Explications en termes simples

Il existe de nombreuses formes d'assurance-vie d'où la question suivante : explication assurance vie ? Le terme "assurance-vie" désigne généralement l’assurance-vie à constitution de capital, également appelée "assurance-vie en dotation". Avec cette assurance vie, on paie dans tous les cas, généralement tous les mois, sur plusieurs années ou décennies, un certain montant à une compagnie d’assurance. Et ceci jusqu’à la fin spécifiée du contrat. Cela se traduit par 2 scénarios:

  1. On meurt avant la fin du contrat. Ensuite, l'argent économisé ou un montant convenu contractuellement est versé aux survivants (par exemple, la famille). Les proches sont alors en sécurité financière (la qualité de cette protection dépend entièrement du contrat).
  2. Vous vivez à la fin du contrat. Dans ce cas, vous recevez l'argent, y compris les intérêts de garantie et les excédents que vous avez payés. Vous pouvez ensuite l'utiliser comme plan de retraite, investir à nouveau, régler des dettes ou effectuer un achat plus important. Tout ce que tu veux. C’était presque une sorte de régime d’épargne-vie.

Le montant de la contribution, sa durée et d’autres conditions sont régis par les conditions générales d’une police d’assurance vie. Ceci inclut également le montant du paiement à la fin du contrat: le taux d’intérêt garanti pour l’assurance vie standard classique est déterminant. Vous obtenez l’intérêt garanti sur la contribution versée respective (mais avant cela, le coût du contrat d’assurance sera déduit).

Le taux d'intérêt garanti est récemment décidé par le ministère des Finances. Il est actuellement à 1,25% (en 2015, contre 15% un an plus tôt, à plus de 3%). La principale raison de cette faible valeur est la tendance négative des taux d’intérêt des dernières années. Cela se traduit par un paiement garanti. Par soi-disant "excédents", mais il est également possible que vous soyez plus payé à la fin (= paiement prévu, non garanti!). Les excédents peuvent provenir du fait que les compagnies d’assurance investissent généralement les fonds d’assurance des clients sur le marché financier. S'ils le font avec succès, des excédents apparaissent.

Cependant, toutes les assurances-vie de dotation ne comportent pas nécessairement des intérêts garantis. C'est le cas, par exemple, de l'assurance-vie en unités de compte, une forme spéciale d'assurance-vie par fonds de dotation. Qu'est-ce qu'une assurance-vie en unités de compte? Eh bien, ici, les contributions d’épargne sont investies dans certains fonds communs de placement (c’est quoi?) . Bien que l'intérêt garanti ne s'applique pas ici, mais les chances de retour sont plus élevées (attention: dans le pire des cas, bien qu'assez improbable, une perte totale est possible!).

Dans tous les cas, il est important de toujours connaître exactement les conditions d’un contrat d’assurance vie. Ce n’est qu’alors que vous pourrez réellement être sûr que tous vos souhaits et vos besoins seront réellement satisfaits.

Comme nous l’avons déjà mentionné, il existe d’autres types de base de polices d’assurance vie. Les deux sous-espèces bien connues sont l’assurance pension privée et l’assurance vie temporaire.

En résumé, l’assurance vie temporaire est une police d’assurance vie demi-vie: dans ce cas, les survivants sont assurés d’un certain montant en cas de décès. Un paiement en capital à la fin du contrat n’est pas obtenu, par conséquent, cette assurance vie est bien entendu moins chère.

Peut-on couper court à son contrat d'assurance-vie ?

Oui, cela fonctionne dans la plupart des cas. Ensuite, vous ne recevez que la valeur dite de rachat payée. C'est la somme qui, selon le calcul de la compagnie d'assurance respective, après déduction des divers coûts d'assurance, reste à la fin de toutes les contributions versées précédemment.

La valeur de rachat est souvent inférieure à ce que vous pensez. En particulier, les coûts d’acquisition et les coûts administratifs absorbent une bonne partie des contributions.

Quoi qu’il en soit, toute personne qui envisage de quitter son contrat devrait y réfléchir à deux fois et, surtout, vérifier les conditions d’assurance et le statut actuel de l’assurance. Une résiliation pourrait entraîner une faible valeur de rachat et donc des pertes douloureuses. Le propriétaire d’un contrat ancien peut perdre des avantages fiscaux. Depuis 2005, il faut payer des impôts sur les plus-values ​​de l'assurance vie. Les contrats conclus avant cette période étaient ou sont encore exempts de taxe.

Retour en haut